Ayurveda : Comment connaître son profil ayurvédique ?

par | lundi 7 Nov 2022 | Ayurveda, Guide yoga, Yoga

Accueil > Blog yoga > Yoga > Ayurveda : Comment connaître son profil ayurvédique ?
test du dosha

Quel est ton dosha ?

Les doshas Pitta 🔥, Vata 🌳 et Kapha 💨

Le profil Pitta 🔥 :
Pitta signifie “la bile” et représente l’énergie solaire. C’est un mélange des éléments Feu et Eau. Pour en savoir plus sur le dosha Pitta découvre l’article complet ici.

Le profil Kapha 🌳 :
Kapha signifie “le flegme”. C’est un mélange des éléments eau et terre. Dans votre corps, Kapha construit et protège le corps. Pour en savoir plus sur le dosha Kapha découvre l’article complet ici.

Le profil Vata 💨 :
Vata signifie “ce qui se déplace ou transporte les choses”. Il est composé des éléments éther et air. Pour en savoir plus sur le dosha Vata découvre l’article complet ici.

Programme Yoga & Ayurveda

Programme Yoga & Ayurveda

Un programme avec Joy Taleb mêlant cours théoriques et pratiques yoga pour comprendre les principes fondamentaux de cette science de vie afin de préserver sa santé sur le long terme.
👉 Commencer le programme

📚 L’histoire de l’ayurveda : de sa naissance à aujourd’hui.

Il était une fois…

La tradition indienne fait remonter l’ayurveda à plus de 5000 ans. Les écrits qu’on retrouve aujourd’hui sur lesquels se base le savoir médical ayurvédique sont eux plus récents, autour de 500 ans avant notre ère jusqu’au début de l’ère chrétienne. Les textes fondateurs sont : la Charaka Samhita, la Sushruta Samhita et l’Ashtanga Hrdayam.

Ces textes auraient été écrits par des Rishis, ces sages auxquels la tradition indienne attribue les Védas. C’est lors de méditations que ces sages auraient reçu la connaissance de l’ayurvéda et la compréhension du corps et des différentes maladies. Leurs connaissances furent transmises à l’oral de maître en maître. Les mots récités avaient une puissance subtile permettant de soigner. C’est aux alentours de 300 avant notre ère que ces connaissances furent couchées sur papier permettant une meilleure diffusion et transmission.

La définition du mot Ayurveda / Ayurvédique

L’ayurvéda est une association des mots “Ayur” signifiant vie et “Veda” signifiant connaissance. On pourrait ainsi définir l’ayurveda comme la connaissance de la vie ou de la santé.

D’abord adoptée par la religion boudhiste, elle suivit son envol au Tibet, au Japon, en Chine, en Indonésie puis en Europe par l’intermédiaire de l’empire Perse. L’Ayurvéda est ainsi l’une des médecines les plus vieilles du monde. La colonisation britannique a été bouleversante pour la culture indienne qui se développait dans le monde. L’Ayurvéda va alors perdre de sa véracité au profit de la médecine moderne, scientifiquement démontrée et plus rapide. De nombreux textes sont brûlés et l’Ayurveda est décrite comme une médecine religieuse et superstitieuse transmise par des gourous.

Les Britanniques soutenaient que leur savoir était meilleur, car la médecine holistique moderne était apprise dans le cadre de cursus universitaire. Lors de l’indépendance de l’Inde en 1947, des comités ont été mis en place afin de développer l’Ayurveda dans le pays et plus tard à l’étranger. Des programmes se sont développés avec des recherches cliniques majeures. Plusieurs universités et institutions proposant des études supérieures en ayurvéda ont vu le jour. La mondialisation a permis à l’Ayurveda de se développer au niveau international.

Depuis 1982, elle est reconnue comme système de santé par l’OMS. Aujourd’hui, sa pratique est officiellement reconnue par les gouvernements de l’Inde, du Bangladesh, du Sri Lanka, d’Afrique du Sud, de Nouvelle-Zélande, d’Australie, d’Autriche, de Suisse, de Hongrie, de Roumanie, du Brésil, de Russie, de Grande-Bretagne et de Mauritanie soit comme un système médical autonome et indépendant, soit comme un système de santé complémentaire à la médecine allopathique moderne.

⭐️ Les grands principes de l’Ayurveda.

L’importance des éléments en Ayurveda est que toute matière dans ce monde est composée des 5 éléments : l’eau, le feu, la terre, l’air et l’éther.

Chacun de ces 5 éléments est présent dans des proportions plus ou moins importantes chez chacun d’entre nous. Ils sont essentiels pour comprendre notre métabolisme. Les doshas sont des associations de deux éléments entre eux. Ce sont les énergies vitales du corps responsables du bon fonctionnement de notre organisme. La traduction littérale du mot dosha est “défaut” car ils se dérèglent facilement si on ne prend pas soin de notre santé.

Il existe 3 doshas présents dans notre corps en proportion variable d’un individu à l’autre. Ils ont chacun des qualités, des fonctions et des organes propres. Selon les saisons, les horaires, les périodes de vie et les phases de digestion, ils sont plus ou moins présents et impliqués. Aussi, notre alimentation et nos comportements aggravent certains d’entre eux plus facilement. C’est pour cela qu’il est très important de connaître sa constitution de naissance afin de maintenir notre corps en bonne santé et d’éviter d’être malade.

Notre profil ayurvédique (“prakriti” en sanskrit) est créé lors de la conception à partir de la constitution de notre père, de notre mère et de la santé de notre mère pendant les 9 mois de grossesse. La constitution de naissance ne change pas au cours de notre existence. Ce qui peut évoluer, ce sont nos maladies ou notre développement spirituel grâce au yoga, à la méditation et aux exercices de respiration.

Pour découvrir votre constitution de naissance, vous allez pouvoir effectuer le test ayurvédique prévu dans le programme yoga & ayurveda de Cam’s yoga et suivre les vidéos. Si un déséquilibre (vikriti en sanskrit) est présent depuis plusieurs années, il peut arriver que votre test soit erroné, car c’est votre déséquilibre qui prend le dessus sur votre constitution. C’est pour cela qu’il est pertinent de valider votre constitution de naissance avec un(e) thérapeute ayurvédique.

💊 Comment se soigner avec l’ayurveda ?

En Ayurveda, nous soignons les doshas qui sont en déséquilibre dans le corps. Un dosha aggravé peut en aggraver d’autres. Pour soigner, les praticiens regarderont le type de maladie, depuis combien de temps êtes vous malades et votre âge.

Les remèdes sont l’alimentation et les épices, le sommeil, le sport, les massages ayurvédiques, la routine matinale, les purifications ainsi que les plantes ayurvédiques. En ayurvéda, les plantes sont l’âme de la terre. Chaque plante possède des propriétés afin de soutenir notre mode de vie si cela est nécessaire.

Il existe également des cures ayurvédiques qui durent de quelques jours à plusieurs mois en fonction du besoin de la personne. Une des cures les plus connues s’appelle Panchakarma et est réalisée dans un centre Ayurvédique. Vous trouverez les informations concernant les centres en France sur le site Ayurvéda France.

🥗 L’alimentation ayurvédique.

L’alimentation est le premier facteur responsable de notre bien-etre, de notre santé et de nos maladies. Les troubles apparaissent sur le plan physique, mais sont également présents sur les plans psychiques ou émotionnels. C’est à partir de notre bol alimentaire que nous créons nos 3 doshas. C’est de notre alimentation que dépend notre énergie vitale. Un même aliment peut avoir une quantité d’énergie différente en fonction de la dose de soleil qu’il a reçue, de l’utilisation des pesticides, de la date de cueillette, de la réfrigération, des emballages et des intentions de la personne qui prépare le repas. Je vous recommande de remercier votre repas avant de manger. Cela permet de doubler la quantité d’énergie de votre assiette.

En ayurvéda, on ne parle pas de glucides, de protéines, de lipides ou de vitamines, mais de goûts. L’ayurvéda distingue 6 goûts dont nous avons besoin pour notre alimentation quotidienne : le sucré, le salé, le piquant, l’acide, l’amer et l’astringent. Chaque goût est plus ou moins bénéfique en fonction de nos déséquilibres.

Par exemple, le goût sucré pacifie le dosha Vata et Pitta mais peut aggraver le dosha Kapha en cas d’excès. Pour vérifier que votre diététique vous corresponde, n’hésitez pas à me contacter.

🔥 Les épices ayurvédiques.

Les épices sont très importantes dans l’alimentation ayurvédique. Elles sont excellentes pour la santé, équilibrent les doshas et donnent du goût aux plats. Je vous présente mes épices préférées : le curcuma est utilisé pour traiter les troubles digestifs et pour soulager les maladies inflammatoires. Il convient aux 3 doshas en quantité modérée.

La cardamome est réputée pour stimuler la digestion et le transit. Elle permet d’éviter les ballonnements. Elle pacifie Vata et Kapha mais augmente Pitta.

Le gingembre, le roi des épices, est connu pour sa saveur piquante. Cet allié de la digestion contribue également à détendre les muscles et faciliter la respiration. Attention pour les Vatas et Pittas de ne pas trop en abuser.

☘️ C’est quoi une plante ayurvédique ?

Les plantes ayurvédiques soutiennent notre mode de vie, mais tout ne repose pas sur une plante. Il faut changer son mode de vie : bien se nourrir, bien dormir, faire de l’activité physique… On peut ajouter 1 ou 2 plantes pour donner un coup de pouce supplémentaire. Le plus important pour nous, c’est de trouver la cause et d’apporter des solutions sur le long terme afin que la maladie ne revienne pas à chaque changement de saison.

Je vous présente quelques plantes : l’aloe vera appelé “vitalité de la jeunesse” en ayurvéda favorise l’assimilation et la digestion des nutriments grâce à la présence d’enzymes digestives. L’aloe vera équilibre les trois doshas.

L’amalaki est un puissant antioxydant. Il apporte à l’organisme une quantité importante de polyphénols qui préservent les cellules du vieillissement. L’amalaki convient aux trois doshas et particulièrement lorsqu’il y a un déséquilibre de Pitta.

La brahmi augmente la capacité de mémorisation. Les Indiens l’appellent “la plante de la sagesse” et la considèrent comme un précieux allié pour le yoga et la méditation. Si la brahmi rééquilibre les trois doshas, il est particulièrement efficace pour calmer Pitta.

Et pour finir, le triphala active et régule le transit intestinal. Ce complexe de trois fruits (amalaki, bibhitaki et haritaki) nettoie l’intestin en douceur sans l’agresser. Chacun des trois fruits présents dans le triphala régule l’énergie de l’un des trois doshas : amalaki pour Pitta, haritaki pour Vata, bibhitaki pour Kapha.

💆‍♀️ Les massages ayurvédiques.

Aviez-vous déjà entendu parler de massage ayurvédique avant de découvrir le monde fabuleux de l’ayurvéda ? Sûrement ! C’est par ce biais que l’ayurvéda est le plus connu.

En Inde, le massage est pratiqué depuis le plus jeune âge. Les enfants sont encouragés à masser les autres membres de leur famille dès l’âge de 6 ans. La femme qui a accouché reçoit un massage par jour pendant 40 jours. Les bienfaits des massages ayurvédiques sont multiples : ils donnent de la force et de la résistance à l’organisme car ils viennent nourrir les différents tissus de notre corps. Ils permettent de nourrir la peau et de l’hydrater. Ils sont bénéfiques aux personnes souffrant de rétention d’eau ou de mauvaise circulation du sang. Ils viennent réduire les mauvaises odeurs dues à la sueur. Ils permettent aussi d’apaiser le système nerveux.

Bref vous l’avez compris, le massage ayurvédique est magique. Il existe plusieurs types de massages, mais le plus connu en France est le massage Abhyanga qui signifie en sanskrit “tous les recoins du corps”. Convaincu ?

Pour plus de régularité, vous pouvez pratiquer l’auto-massage abhyanga. Cela consiste à vous mettre de l’huile sur toutes les parties de votre corps pour rendre votre corps fort, lisse et moins sensible aux maladies. Il peut se pratiquer le matin lors de votre routine matinale ou le soir avant la douche. L’auto-massage apporte de la beauté, de l’hydratation et de la souplesse. C’est un rituel sacré. Si vous n’avez pas beaucoup de temps la semaine, je vous recommande de rajouter cette routine au moins le weekend.

Pour équilibrer Vata, vous pouvez utiliser l’huile de pépin de raisin, l’huile de coco, l’huile d’amande douce, l’huile de rose ou l’huile de sésame. Pour les Pittas : l’huile de pépin de raisin, l’huile de coco, l’huile d’olive, l’huile de rose ou l’huile de brahmi. Pour les Kaphas, l’huile de moutarde, l’huile de rose, l’huile de jojoba et l’huile de brahmi.

Envie d’aller plus loin ?
Commence le programme yoga & ayurveda

Un programme de Joy Taleb mêlant cours théoriques et pratiques adaptées pour comprendre les principes fondamentaux de cette science de vie et préserver sa santé sur le long terme.

Commencer le programme dès maintenant avec cette vidéo gratuite !

Kit Ashtanga progression vers les postures assises