Yoga et pets vaginaux : pourquoi ça arrive ?

par | jeudi 21 Oct 2021 | Actualité, Conseil, Yoga

Attention, sujet sensiblement féminin : la question embarrassante du pet vaginal. Le sujet ne devrait pas être source d’inquiétude et encore moins de tabou car qu’on se le dise, on a toutes connu cette situation en posture de la chandelle. Mais pourquoi ça arrive dans certaines postures ? Est-il possible d’éviter ces bruits gênants ? 

Le vrai du faux du pet vaginal 🧐

Que ce soit pendant ou après un rapport sexuel ou lors d’une posture d’inversion en yoga, le pet vaginal n’a pas de lien avec le pet intestinal. Si le bruit y ressemble fortement, le pet anal ou intestinal est la conséquence de la fermentation des aliments et d’une accumulation de gaz dans les intestins générés par la digestion.

Le pet vaginal lui, provient de l’air qui entre dans le vagin puis qui en ressort. En définitive, le pet vaginal ne témoigne pas d’un problème de santé ! Pas de panique donc si ton vagin s’exprime !

Le pet vaginal n’est rien d’autre que l’expulsion d’air par le vagin. Des positions sexuelles ou postures de yoga, comme la posture de la chandelle par exemple, sont ainsi plus propices à l’entrée d’air dans la cavité vaginale. Certaines positions dans lesquelles le tonus musculaire du plancher pelvien et la pression abdominale sont moins sollicités entraînent une plus grande ouverture du vagin et donc un appel d’air. Le relâchement musculaire a pour conséquence le pet vaginal, bruyant, gênant car incontrôlable.

Peut-on éviter ces pets vaginaux ?

Pour remédier à la gêne que peuvent engendrer les pets vaginaux, plusieurs solutions s’offrent à toi selon si cela t’arrive occasionnellement ou systématiquement.
Si ça reste occasionnel, cela peut se corriger en apprenant à activer correctement ton périnée avant de rentrer dans ces positions particulières (chandelle, chien tête en bas…). Pour comprendre comment l’activer, tu peux t’entrainer à le muscler en t’aidant par exemple de boules de geisha : en s’entrechoquant, elles provoquent une vibration qui va déclencher une contraction « réflexe » du périnée. Tu développes ainsi ta conscience périnéale tout en tonifiant le muscle.
Au quotidien même, tu peux effectuer un petit exercice simple à réaliser, à faire n’importe où, ni vu ni connu : contracte ton vagin pendant cinq secondes puis relâche cinq secondes et alterne plusieurs fois.

Si en revanche c’est une gêne permanente que tu as même en étant à l’endroit accompagné de fuites urinaires par exemple, il sera plus approprié de consulter un professionnel de santé.

Enfin, ne zappe pas tes séances de yoga ! La pratique du yoga est très recommandée pour muscler la sangle abdominale et le périnée. Si tu suis les cours de Cam’s Yoga, tu connais la chanson : Pendant les postures, « retiens comme une envie de gaz, de selles ou d’urine » pour activer ton périnée.

 🔥Et cerise sur le gâteau: en plus de t’éviter des pets vaginaux, un périnée bien musclé est la clé pour une libido épicée 🔥

Que faire si les pets vaginaux débarquent malgré tout ? 🙆‍♀️

On n’est jamais à l’abri d’un pet vaginal  !

Que faire alors ? Si par mégarde, tu émets un pet vaginal, la meilleure chose à faire est peut-être de ne pas y accorder trop d’importance. Car non, ce n’est pas grave, ce n’est pas sale, ce n’est pas honteux. Il s’agit d’un phénomène tout à fait normal, qui arrive à tout le monde.

Comprendre d’où ça vient et comment l’éviter permet justement de rendre le sujet accessible et de dédramatiser la situation ! Alors si ça arrive à une femme autour de toi, explique-lui et ça la rassurera. C’est une belle avancée dans la bienveillance 🙂

Articles similaires

10% sur tout le shopYogom avec le code"CAMS10"

You have Successfully Subscribed!

10€ de réduction sur tout le shop Baya avec le code"CAMSYOGABAYA"

You have Successfully Subscribed!

10% de réduction sur tout le shop Yogamatata avec le code"CAMSYOGA"

You have Successfully Subscribed!